Après le multimètre, l’oscilloscope est probablement l’instrument de mesure le plus important pour les développeurs en électronique. Le texte introduit des paramètres importants, notamment les modes de fonctionnement sous-jacents.

Sur un oscilloscope, un à huit signaux de tension au maximum sont appliqués via des prises dites BNC pour l’affichage sur l’écran. En fonctionnement normal, l’axe X représente le temps écoulé (Fig. 1). Le temps écoulé entre deux lignes auxiliaires verticales (division, div) affichées à l’écran peut être réglé sur une large plage. C’est ce qu’on appelle la sensibilité horizontale ou le coefficient de déflexion horizontale.mesure courant

Il en va de même pour l’axe Y, qui peut être mis à l’échelle par rapport à l’affichage de la tension. Les réglages pour le démarrage de l’affichage du signal en position horizontale (t = 0) et la ligne zéro (Ground GND) y sont également liés. Une condition de déclenchement doit être définie du côté du signal pour le démarrage du signal à t = 0. Les courbes de signaux affichées dans l’écran de gauche avant ce moment représentent donc le passé. Cette dernière est possible parce que l’oscilloscope lit continuellement les signaux et enregistre toujours un certain historique des signaux.

Le type de couplage peut être paramétré pour chaque signal. En général, les options suivantes sont possibles : DC = courant continu, le signal est affiché inchangé, AC = courant alternatif, la composante DC du signal (valeur moyenne) est filtrée, GND = exactement 0 V est appliqué à des fins de test, Inversé = le signal est annulé, Filtre RF = filtre passe-bas avec typ. 20 MHz pour supprimer les signaux d’interférence à haute fréquence, Sonde = une sonde externe avec le facteur de division correspondant est utilisée. Si les trois premières options peuvent être définies alternativement, les trois autres peuvent être combinées à volonté.

L’oscilloscope attend un événement déclencheur

La représentation du signal commence à la position t = 0 à l’heure de déclenchement dès que le signal remplit la condition de déclenchement. Dans le cas le plus simple, cela consiste à configurer un niveau de signal et à spécifier si le déclenchement doit avoir lieu sur le front montant ou descendant du signal. Ce n’est que lorsque le signal utilisé pour le déclenchement remplit exactement cette condition que l’affichage du signal commence, et exactement de manière à ce que la valeur du signal au moment du déclenchement soit affichée dans l’affichage à la position t = 0. Cela signifie qu’en dehors des options d’affichage plus complexes des oscilloscopes de plus haut niveau, un seul signal peut généralement être déclenché, même lorsque plusieurs signaux sont affichés.electronique

Celui-ci doit être configuré en conséquence comme source de déclenchement. Il est également possible de sélectionner un signal comme source de déclenchement, qui est connecté via une prise BNC séparée (« externe ») uniquement à cette fin. D’autres alternatives sont généralement un type de déclenchement spécial qui permet un affichage synchronisé avec des signaux vidéo standard (« Vidéo ») ainsi qu’un déclenchement dans l’appareil à l’alimentation 230 V AC de l’oscilloscope.

Tout comme les types de couplage des signaux d’entrée, le type de couplage peut être configuré à nouveau spécialement pour l’évaluation du signal destiné au déclenchement. En outre, les oscilloscopes offrent des variantes de déclenchement plus complexes. Par exemple, le « Time Delay », dans lequel un temps réglable est attendu après l’apparition de la condition de déclenchement avant que le signal ne soit affiché à t = 0. Avec le déclenchement de la largeur d’impulsion, l’oscilloscope attend des impulsions dont les propriétés sont configurables. Un dernier exemple est la configuration de certains modèles logiques, en particulier pour les signaux d’entrée binaires, qui sont parfois proposés par des oscilloscopes de meilleure qualité.